Critique des Journaux de Lipsett dans Le Devoir

« L’ensemble est fragmenté en une structure dadaïste, à la manière Lipsett, vraiment remarquable. C’est Xavier Dolan qui assure la narration dans les deux langues, meilleur en anglais, au demeurant. La bande sonore, très travaillée par Olivier Calvert, est un collage musical répondant à celui des images. »

Odile Tremblay, Le Devoir, 29 octobre 2010.